Une discothèque dans une prison au Venezuela

Infos

Publié le 31 mars 2013 par Mathias


SAN ANTONIO – Une discothèque a été inaugurée dans une prison de l’île Margarita, dans le nord-est du Venezuela, avec un spectacle de strip-teaseuses et une entrée « gratuite » dans l’établissement, alors que la crise dans les prisons a fait quelque 600 morts en 2012 dans ce pays, a indiqué un journal de Caracas…

La discothèque « El Yate club » a été inaugurée le jour du Jeudi Saint dans la prison de San Antonio en présence des amis et familles des détenus, qui avaient lancé les invitations via les réseaux sociaux, a précisé le quotidien El Universal.

Le nouveau local, qui peut accueillir jusqu’à 600 personnes, dispose « d’un système sonore professionnel, de jeux de lumières spectaculaires de dernière génération, de l’air conditionné et toutes sortes de jouets », a précisé le quotidien.

Le journal, citant des sources proches du ministère, a affirmé que la fête s’est prolongée jusqu’aux premières heures de vendredi.

Le Venezuela connaît depuis des années une grave crise carcérale marquée par des problèmes d’insalubrité, de surpopulation et de manque d’infrastructures. Des violences ont fait 591 morts l’an dernier, selon un bilan de l’Observatoire vénézuélien des Prisons (OVP).

Dans de nombreux cas, les centres de détention sont passés sous le contrôle des détenus, fortement armés et parfois dirigés par un chef.

Même si les discothèques sont interdites dans les prisons au Venezuela, la ministre des Affaires pénitentiaires Iris Varela a défendu ce genre d’activités ludiques qui peuvent permettre de réduire le niveau de violence en prison. D’autres prisons, selon elle, disposent ainsi de piscines et d’endroits spécialement aménagés pour recevoir les enfants des détenus.

Selon l’OVP, les prisons vénézuéliennes comptaient en2012 48 262 détenus pour une capacité d’accueil de 16 539 prisonniers.

Source : 7sur7

# #

Articles similaires


Commentez cet article !

Ceci pourrait vous intéresser


Partager avec un ami