Un séjour dans une fausse prison pour réduire son stress

Infos

Publié le 21 mai 2014 par Mathias


HONGCHEON – En Corée du Sud, un faux centre pénitencier propose à ses pensionnaires de vivre dans des conditions identiques que des prisonniers et ce, dans le cadre d’une thérapie afin de diminuer son stress…

Les pensionnaires de ce centre pénitencier situé à près de 100 kilomètres à l’est de Séoul n’ont aucune peine de prison à purger. S’ils y passent une ou plusieurs nuits là-bas, c’est uniquement pour réduire leur stress…

Et si la prison déstressait ? C’est ce que Kwon Yong-seok, un Sud-Coréen de 47 ans a imaginé. Alors qu’il était très stressé par son travail d’avocat, Kwon a très sérieusement demandé à pouvoir séjourner une semaine dans une prison d’état. Mais sa demande lui avait été refusée par le directeur de la prison. Et c’est ainsi que lui est venue l’idée de construire son propre de détention fictif pour personnes stressées.

Après avoir dessiné les plans, Kwon et sa femme ont obtenu un prêt et reçu des donations qui leur ont permis de construire cette fausse prison. Le coût a été de 19 millions de dollars (soit près de 14 millions d’euros) et les travaux ont été achevés en juin dernier, comme le rapporte The Wall Street Journal.

Les pensionnaires ont presque les mêmes conditions de vie que des prisonniers “classiques”. Leurs cellules sont à peine plus grandes que 5,50 m² et leur repas leur sont déposés à chaque fois par une simple ouverte dans leur porte. Ils ont en revanche le droit de consulter leur téléphone une fois par jour, ce qui est interdit pour des prisonniers purgeant une peine réelle.

La plupart de leur temps est consacré à la méditation lors de séances en groupe mais aussi dans les cellules. Et cela est efficace aux dires des faux détenus qui sortent satisfaits de leur séjour en prison. Certains y retournent même plusieurs fois pour renouveler l’expérience.

Le séjour a tout de même un coût puisqu’il est de 150 000 won (soit environ 107 euros) pour 2 nuits…

Et non l’idée de commettre un crime pour tester gratuitement ce genre de thérapie n’en est pas une bonne 😉

Photo : Tienphong

# # # #

Articles similaires


Commentez cet article !

Ceci pourrait vous intéresser


Partager avec un ami