Il marche un an à travers les Etats-Unis pour perdre du poids

Infos no image

Publié le 11 mai 2006 par Mathias


NEW YORK (AFP) – Quinze paires de chaussures usées et 45 kilos en moins : un père de famille américain a marché plus d’un an à travers les Etats-Unis, pour tenter de se débarrasser de son insupportable embonpoint et retrouver goût à la vie.

« Ce fut un voyage incroyable », dit Steve Vaught mercredi via sa porte-parole. « Je me sens bien, je suis heureux d’avoir pu atteindre New York ». Parti de Californie le 10 avril 2005, ce Californien de 40 ans est arrivé aux portes de New York mardi soir, barbe fournie et sac à dos de randonneur, après avoir parcouru plus de 4.500 km, sans assistance technique, dormant le plus souvent sous sa tente, parfois dans des motels.

Contraint de manger ce qui se présente, bien souvent dans des fast-foods, l’homme a en fait gardé une corpulence impressionnante, mais finalement tel n’était peut-être pas l’aspect essentiel. « Marcher à travers le pays n’est pas la meilleure manière de perdre du poids, mais c’est un excellent moyen de redécouvrir sa force intérieure et d’apprendre à gérer les adversités de la vie, la clé finalement pour reprendre le contrôle de sa vie, » écrivait-il récemment dans le journal tenu chaque jour sur son site www.thefatmanwalking.com (« le gros qui marche.com »).

La vie de Steve a dérapé il y a 15 ans. Ce jour là, cet ancien marine à la musculature travaillée tue deux personnes âgées dans un accident de la route. S’ensuivent des années de régime alimentaire débridé, de kilos accumulés, de dépression. Début 2005, il pèse 185 kg.

Le déclic a lieu quand dans un grand magasin il s’aperçoit qu’il ne peut plus se déplacer. Steve décide de quitter provisoirement sa femme et ses deux enfants pour tenter son aventure, seul. Le but: « sacrifier un bout de ma vie normale pour me permettre de gagner 30 ou 40 ans de vie meilleure, plus saine et plus heureuse ». Peu à peu, son défi gagne en notoriété nationale.

Steve est souvent accompagné par des supporters, mais à pied toujours. « Me voila dans le New Jersey, le paysage est magnifique. Le printemps est un moment formidable », écrit-il le 5 mai dans un commentaire typique. « Les gens m’ont reçu formidablement, et leur enthousiasme pour mon projet m’a motivé. Hier j’ai rencontré sept personnes sur le chemin ». Parvenu à son point d’arrivée, Steve Vaught avoue mercredi ses hésitations pour l’avenir.

Dans un premier temps, il veut « rentrer à la maison et voir (ses) enfants ». Quant à l’avenir plus lointain, « difficile à dire », dit-il: « Cette quête était tellement plus que juste l’envie de perdre du poids. C’était un voyage, se découvrir, retrouver le contrôle de sa vie. Et à plein d’égards je sens que le voyage n’est pas fini. Seul le temps le dira ».

Steve ajoute simplement qu’il songe à un tour du monde à pied. On lui a aussi proposé de mener de « petites marches locales » pour encourager les obèses aux Etats-Unis. Un sponsor l’a même contacté pour une randonnée à travers l’Angleterre. « D’un côté je veux vraiment rentrer à la maison, retrouver vers ma famille, et un régime diététique régulier, relève-t-il. Mais d’un autre côté, il me reste beaucoup à voir dans le monde. Je crains d’avoir attrapé la bougeotte ».

Source : AFP

# # #

Articles insolites similaires


Commentez cet article !


Partager avec un ami