Et le boulet de la semaine est…

Infos no image

Publié le 8 octobre 2011 par Mathias


PLYMOUTH – Un Britannique de 46 ans a été arrêté et accusé de violences sur un enfant de treize ans après que ce dernier l’eut tué dans le jeu de guerre en réseau “Call of Duty”, lit-on dans “The Sun”.

Mark Bradford, 46 ans et père de trois enfants, jouait à la PlayStation à son domicile de Plymouth lorsqu’il a été tué (dans le jeu) par un autre joueur, un enfant de 13 ans qui n’était autre que son petit voisin. Les deux soldats virtuels jouaient en réseau avec des microphones. Au moment où il parvint à éliminer son adversaire, l’adolescent injuria sa “victime”.

Fou de rage d’avoir été éliminé de la sorte et de voir la partie perdue, Mark Bradford fit irruption chez l’adolescent, l’attrapa par le cou, le laissant couvert de griffes et de rougeurs. L’ami de l’enfant, qui jouait en sa compagnie, assistant à toute la scène.

Les policiers sont rapidement intervenus et ont procédé à l’arrestation du joueur en furie. Après son audition, le joueur en âge d’être le père de l’adolescent blessé s’est excusé auprès de lui. Mais la sentence judiciaire pour coups et blessures doit encore tomber.

Les réalisateurs de “Call of Duty” ont été accusés maintes fois de promouvoir la violence en la glorifiant et en misant beaucoup sur l’esthétisme des scènes de guerre mais il semblerait que, malgré la tournure des événements, les deux joueurs aient déjà partagé une nouvelle partie en réseau. “Call of Duty” inciterait-il aussi au pardon?

Source : 7sur7

# # # # #

Articles insolites similaires


Commentez cet article !


Partager avec un ami