Moins de vols aériens de nuit pour réduire le réchauffement climatique ?

Infos no image

Publié le 15 juin 2006 par Mathias


LONDRES (Reuters) – Diminuer le nombre de vols de nuit permettrait de réduire l’impact de l’activité aérienne sur le réchauffement climatique, affirment des chercheurs de l’université de Reading, en Grande-Bretagne.

Les avions qui volent de nuit ont des répercussions particulières sur le climat en raison des traînées blanches, appelées “contrails”, qu’ils laissent derrière eux dans le ciel.

Ces traînées blanches, résultantes de la condensation des gaz de combustion au contact de l’air froid et sec en altitude, emprisonnent de la chaleur renvoyée vers l’atmosphère par la surface de la terre.

Les vols de jour ont moins de répercussions car les traînées blanches renvoient une partie de la chaleur du soleil vers l’espace, ce qui a un effet rafraîchissant.

“Si vous souhaitez réduire les conséquences des contrails sur le réchauffement climatique, il faudra songer à modifier le programme des vols”, explique Nicola Stauber de l’université de Reading.

Les chercheurs ont ainsi découvert que les avions qui décollent entre 18h et 6h ne représentent que 25% des vols en Grande-Bretagne mais sont responsables de 60 à 80% du réchauffement climatique causé par les traînées blanches.

Source : Reuters

# # #

Articles insolites similaires


Commentez cet article !


Partager avec un ami