Un artiste cuisine ses organes génitaux‎

Infos

Publié le 26 mai 2012 par Mathias


TOKYO – Un artiste japonais a eu une idée incroyable pour attirer l’attention sur les minorités sexuelles. Organiser un repas d’un genre un peu particulier… avec au menu, ses organes génitaux cuisinés.

Noix de gland au beurre persillé, testicule rissolée avec ses petits champignons… Si nous vous disons qu’en plus il s’agit d’échantillons d’organes humains… ça vous ouvre l’appétit ou ça vous le coupe ?

Cela peut paraître incroyable, mais un artiste japonais a proposé de faire déguster ses propres organes génitaux après les avoir cuisinés, le tout pour la modique somme de 20 000 yen (200 euros) la portion.

Mao Sugiyama, qui se considère comme asexué, a subi une ablation totale de l’appareil génital en mars 2012. Il a demandé de pouvoir repartir de l’hôpital avec ses restes et a les a congelés pendant près de deux mois avec la ferme idée de les offrir à la consommation.

L’homme n’est pas fou, son action à un sens : dans un e-mail envoyé à l’AFP, il a confirmé que l’événement avait bien eu lieu et ajouté qu’il avait voulu ainsi attirer l’attention sur les “minorités sexuelles, les travestis, les gens asexués”. Son but était, en même temps, de rembourser les frais de son opération.

A force de communications sur les réseaux sociaux, il a trouvé des clients gastronomes assez curieux pour goûter ce plat étrange le 13 mai 2012. Un cuisinier professionnel a encadré la préparation des mets et les clients ont dû signer une attestation dans laquelle ils reconnaissent avoir consommé de la chair humaine en toute connaissance de cause.

En France, une telle histoire ne pourrait pas arriver. Le cannibalisme est interdit par la loi. Mais au Japon, rien ne l’interdit. L’artiste s’est débrouillé pour respecter tout ce qui pouvait poser problème comme l’interdiction du trafic d’organe, ou encore le traitement des déchets médicaux. Ainsi, la police de Tokyo, tout à fait au courant de l’action, n’est pas intervenue.

Source : Allodocteurs.fr

# #

Articles insolites similaires


Commentez cet article !