Un joaillier escroqué avec des billets de banque siglés Disneyland

Infos

Publié le 5 décembre 2012 par Mathias


STRASBOURG – Les membres d’un gang, spécialisé dans la technique dite du «rip-deal» («transaction pourrie» en anglais), sont activement recherchés par les enquêteurs de la police judiciaire de Strasbourg (Bas-Rhin) pour avoir échangé à un joaillier 150 000 euros en faux billets Disneyland contre des bijoux…

Tout commence il y a quelques semaines, lorsque un artisan-joaillier allemand, domicilié à Ispringen dans le Sud-Ouest de l’Allemagne, est contacté par un homme se prénommant Stéphane. Ce dernier prétend être «très intéressé» par une maison à Ténérife (Espagne) mise en vente par le commerçant, via une petite annonce sur Internet. «Rapidement, l’acheteur potentiel propose à sa victime un premier rendez-vous pour évoquer les détails de l’opération immobilière, précise un proche de l’affaire. C’est à ce moment-là que le piège se referme».

Au cours de cette rencontre, dans un grand hôtel à Strasbourg, l’aigrefin met en confiance le joaillier, âgé de 70 ans, en lui indiquant que le prix de vente de sa maison lui convient, avant de lui proposer une autre transaction. «L’escroc a argué qu’il avait besoin d’écouler des billets de 500 € en échange de plus petites coupures, poursuit la même source. Le commerçant lui a indiqué qu’il pouvait lui proposer des bijoux. L’affaire a ainsi été conclue».

Le 9 novembre, le joaillier se rend dans un autre luxueux hôtel strasbourgeois pour procéder à l’échange. Stéphane lui remet alors plusieurs billets de 500 €. Méfiant, le vendeur se rend aussitôt dans une banque pour les faire authentifier, avant de remettre une montre, un collier et une douzaine de bagues en or, pour une valeur de 150 000 €.

Une fois le précieux lot de bijoux en main, Stéphane prétexte devoir téléphoner, avant de quitter précipitamment le commerçant, puis de disparaître. Après plusieurs minutes d’attente, la victime vérifie l’argent en sa possession : sous les premiers billets authentiques, elle finit par découvrir, inscrit sur la bande holographique, l’inscription Disneyland…

«Plusieurs équipes se sont spécialisées dans ce type d’arnaque qui repose principalement sur la cupidité des victimes, relate un enquêteur. A chaque fois, le préjudice se chiffre en centaine de milliers d’euros. Et les personnes abusées déposent rarement plainte, car elles doivent ensuite pouvoir justifier de disposer de telles sommes en liquide…»

Source : Le Parisien

# # # #

Articles insolites similaires


Commentez cet article !