Une Brésilienne a découpé, fait bouillir et frit son mari

Infos no image

Publié le 25 mars 2007 par Mathias


SALVADOR – Une Brésilienne a été condamnée à 19 ans de prison pour avoir poignardé son mari dans son sommeil, puis découpé le corps en petits morceaux avant de les faire bouillir et frire.

Devant le tribunal de Salvador, capitale de l’Etat de Bahia, à 1.500km au nord-est de Sao Paulo, Rosanita Nery dos Santos, une femme au foyer de 52 ans, n’a pas reconnu le meurtre, mais a admis avoir découpé, sous la contrainte, le corps de son mari, Jose Raimundo Soares dos Santos, un policier à la retraite.

Les faits remontent à près de deux ans à Vila Sao Cosme, un faubourg de Salvador. “Le 23 juin 2005, Rosanita Nery dos Santos a drogué son mari et l’a tué à coups de couteau dans son sommeil”, a raconté Idmar Bonfim, porte-parole du département de police civile de Salvador. “Elle a ensuite découpé son corps en plus de 100 morceaux, qu’elle a bouillis et frits avant de les cacher dans des sacs plastique sous l’escalier de sa maison.”

La police a découvert les restes humains après avoir reçu un appel anonyme. Plusieurs raisons ont été avancées pour le meurtre: un rituel de magie noire, une volonté de toucher l’assurance-vie de la victime ou le désir de se venger après des années d’humiliation.

La version de l’accusée est très différente: elle affirme que des hommes cagoulés ont pénétré dans le domicile conjugal, ont tué son mari et ont obligé l’épouse à découper le corps et à frire les morceaux pour éviter que la puanteur d’un corps en décomposition n’alerte le voisinage. Une version qui n’a donc pas convaincu vendredi les 15 membres du jury.

Source : AP

# # # #

Articles insolites similaires


Commentez cet article !