Condamné à deux ans de prison pour avoir imprimé en 3D des pistolets fonctionnels

Infos

Publié le 20 octobre 2014 par Mathias


TOKYO – Un Japonais de 28 ans a été condamné par la Justice à deux ans de prison ferme parce qu’il avait imprimé en trois dimensions cinq pistolets chez lui…

Alors qu’on parlait il y a peu de temps de l’utilisation bénéfique de l’impression 3D dans le domaine médical, voici un cas contraire qui pourrait inquiéter…

En mai dernier la police de Tokyo avait arrêté un certain Yoshitomo Imura après la publication sur internet d’une vidéo le montrant se servir d’une arme, qu’il avait créée lui-même dans son appartement.

Ce pistolet avait en fait été imprimé en trois dimensions grâce à une imprimante 3D achetée pour environ 470 euros, explique le site 3Ders. Dans le même temps et pour partager sa création, Yoshitomo avait dévoilé sur internet comment fabriquer un pistolet à partir d’une imprimante 3D.

Mais rapidement la police a retrouvé l’auteur de la vidéo et s’est rendu à son domicile, où sur place elle a découvert cinq autres pistolets ainsi que l’imprimante 3D. Yoshitomo a alors été arrêté et ses armes ont été confisquées.

Ce matin avait lieu son procès et bien que l’homme ait expliqué par l’intermédiaire de son avocat ignorer la loi interdisant la production d’armes, la justice a décidé de le condamner à deux ans de prison ferme…

Voici une vidéo parue sur le compte YouTube de NTDTV présentant ses pistolets imprimés…

Photo : Capture d’écran YouTube

# # # # # # # #

Articles insolites similaires


Commentez cet article !