Tout un quartier souffre de maux de tête après que la police brûle plus de trois tonnes de cannabis

Infos

Publié le 26 mars 2015 par Mathias


DJAKARTA – Les habitants du quartier Palmerah à l’ouest de la capitale indonésienne ont été drogués à leur insu à la suite de la destruction par le feu de 3,3 tonnes de marijuana…

D’après le témoignage d’un habitant du quartier, plusieurs personnes ont inhalé des vapeurs de cannabis provenant de la mise au feu de plusieurs tonnes de drogue saisie par les autorités policières.

Ces dernières avaient invité la presse à couvrir l’événement et plusieurs journalistes ont eux aussi été drogués par la fumée. Mais contrairement aux journalistes et aux habitants du quartier, les policiers portaient pour la plupart des masques à gaz et n’ont pas été touchés par les vapeurs de cannabis, explique le site Kompas.

L’information de Asia One ajoute que 1,8 kilogramme de méthamphétamine et 2 538 pilules d’ecstasy ont également été détruits…

Photo : The Anti Media

# # # # #

Articles insolites similaires


Commentez cet article !


Partager avec un ami