Quand les pompes funèbres traffiquaient de la drogue

Infos no image

Publié le 26 février 2008 par Mathias


PALERME – Treize personnes accusées de trafic de drogue en utilisant pour couverture une entreprise de pompes funèbres ont été arrêtées à Palerme, ont annoncé la préfecture et la police financière de cette ville du sud de l’Italie.

Dans le langage crypté utilisé par les suspects pour déjouer les écoutes téléphoniques, les cercueils désignaient des cargaisons de hachisch et les “cassates”, célèbres glaces siciliennes, remplaçaient la cocaïne, selon les enquêteurs.

Le langage automobile était aussi mis à contribution: de manière imagée, la cocaïne était évoquée par les voitures “hors-piste” et les “moteurs de 200” chevaux annonçaient des livraisons de paquets de 200 grammes de hachisch.

Les arrestations ont été opérées après deux ans d’enquête dans le quartier palermitain de Sperone, connu pour abriter des petits revendeurs de drogue qui agissent souvent avec la complicité des habitants du quartier, indique le communiqué.

Les policiers ont été mis sur la piste des malfaiteurs par un cambriolage de produits stupéfiants dans un hôpital de Palerme.

Source : AFP

Articles insolites similaires


Commentez cet article !