En garde à vue pour avoir demandé une “inflation” à Rachida Dati

Infos no image

Publié le 30 octobre 2010 par Mathias


BOURG-DE-PEAGE – Un homme d’une quarantaine d’années, soupçonné d’avoir envoyé à Rachida Dati une dizaine de mails graveleux à la suite d’un lapsus de l’ancienne garde des Sceaux, a été placé 48 heures en garde à vue dans la Drôme, a-t-on appris vendredi auprès de son avocat.

“C’est une procédure disproportionnée”, s’indigne Me Ivan Flaud. “Aurait-on mobilisé trois policiers pour des mails adressés à un voisin?”

Domicilié à Bourg-de-Péage (Drôme), cet homme a laissé en l’espace de dix jours plusieurs mails sur la messagerie de la députée européenne lui demandant une “inflation”, en référence au lapsus de l’ancienne ministre qui le 28 septembre dernier sur le plateau de Canal+ avait parlé de “fellation” à la place “d’inflation”.

“Ce n’est pas malin, mais ce n’est ni dangereux, ni menaçant”, ajoute Me Ivan Flaud. Selon lui, son client est un homme sans antécédents judiciaires et sans emploi qui “s’ennuyait”. “Il sait qu’il a fait une connerie et le regrette”.

Saisis à la suite d’une plainte du directeur de cabinet de Rachida Dati, maire du VIIe arrondissement à Paris, des enquêteurs de la police judiciaire de Valence ont interpellé le mauvais plaisantin à son domicile, puis perquisitionné son logement et saisi son ordinateur.

A l’issue de 48 heures de garde à vue, il a été convoqué le 3 décembre devant le tribunal correctionnel de Valence devant lequel il devrait être jugé pour “outrages”. Il encourt une peine de six mois de prison ferme et 75.000 euros d’amende. En attendant, le quadragénaire a été placé sous contrôle judiciaire.

Source : AP

# # # #

Articles insolites similaires


Commentez cet article !