Faute d’encre dans un fax du tribunal, il quitte la prison

Infos

Publié le 8 février 2014 par Mathias


BOBIGNY – Un homme suspecté du meurtre d’un DJ lors de la Saint-Sylvestre 2011 et placé en détention provisoire a pu quitter la prison où il était placé suite à un problème de procédure du fait du manque d’encre dans un fax du Tribunal de Bobigny…

Une enquête administrative a été ouverte par la Justice ce vendredi après qu’un meurtrier présumé ait été “libéré” à cause d’un problème d’encre dans un fax… Cette erreur a entraîné un problème de procédure qui a abouti à la fin de la détention provisoire d’un homme soupçonné d’être le principal suspect du lynchage d’un DJ d’une soirée au Blanc-Mesnil lors de la Saint-Sylvestre 2011… Il avait été arrêté peu de temps après les faits et était, en attendant son jugement, détenu à la maison d’arrêt de Villepinte.

C’est l’envoi d’un fax de cette maison d’arrêt qui a déclenché le problème de procédure… En effet, le fax adressé au juge des libertés de détention du Tribunal de Bobigny n’a jamais été reçu faute d’encre dans le télécopieur. Le juge n’a donc pas pu répondre dans les délais impartis prévus par la loi et cette erreur de procédure a permis au meurtrier présumé de quitter la prison où il était détenu. Il reste toutefois placé en résidence surveillé et devra pointer régulièrement au commissariat de police avant son jugement qui aura lieu en mai…

La Justice a ouvert une enquête et la Garde des Sceaux, Christiane Taubira, a demandé à ce que toute la lumière soit faite sur cette affaire. Le Tribunal, lui, se défend en expliquant que le manque criant de moyens est la cause de cette imbroglio judiciaire…

Photo : Wikimedia

# # # # #

Articles insolites similaires


Commentez cet article !