Renvoyé de sa maison de retraite parce qu’il revendait de l’alcool au marché noir pour se payer des prostituées

Infos

Publié le 13 mai 2015 par Mathias


NORRISTOWN – Un retraité septuagénaire a été exclu d’une maison de retraite et s’est fait retirer sa bourse lui permettant de payer les frais de pension, parce qu’il utilisait l’argent d’un trafic d’alcool orchestré par ses soins, afin de se payer les services de prostituées…

Ce pensionnaire d’une maison de retraite située à Norristown en Pennsylvanie aux États-Unis organisait un trafic d’alcool au sein même de l’établissement. Pour ce faire, il sortait acheter des bouteilles d’alcool dans le commerce et rentrait avec dans les locaux, pour les revendre aux autres pensionnaires.

Il utilisait ensuite les revenus de son trafic pour s’acheter les faveurs de prostituées, rapporte l’Associated Press qui s’est basée sur un article (payant) du site The Intelligencer. C’est justement parce que l’une d’entre elles se trouvait sous son lit, que son trafic a été démasqué par l’un des directeurs de la maison de retraite.

Ne respectant pas le règlement intérieur de l’établissement qui interdit ce genre de pratique, le septuagénaire s’est fait exclure. Il s’est aussi fait retirer la bourse publique qui lui permettait de payer sa chambre. On ignore ce qu’il est devenu. Peut-être qu’il est parti vivre d’amour et d’eau fraîche, après à son âge c’est peut-être plus sain…

Photo d’illustration : Wheretoget

# # # # # # #

Articles insolites similaires


Commentez cet article !


Partager avec un ami