Il a passé 5 mois en prison ignorant que sa caution libératoire était fixée à 2 dollars

Infos

Publié le 3 juin 2016 par Mathias


RIKERS ISLAND – Un Algérien a passé cinq mois derrière les barreaux d’une prison aux Etats-Unis avant de découvrir que le montant de sa caution libératoire était fixé à deux dollars. D’après ses dires, son avocat ne lui aurait jamais communiqué cette information…

Salem avait été arrêté en novembre 2014 après avoir attaqué un policier venu l’arrêter alors qu’il venait de voler un manteau dans une boutique de vêtements. Il avait de suite été placé en détention et jugé une semaine après.

Déjà jugé pour deux faits mineurs, dont un pour une affaire de falsification de son titre de transport, explique The Washington Post, l’homme de 41 ans a cru que le montant de sa caution libératoire était fixé à 25.000 dollars, soit aujourd’hui environ 22.150 euros. Une somme que l’homme de 41 ans ne pouvait débourser à l’époque.

Puis une semaine plus tard et devant l’absence de faits « l’accusant véritablement », les procureurs avaient décidé de le libérer contre le versement de 2 dollars, un dollar pour chaque fait connu de lui. Malheureusement il n’en a jamais eu l’écho, enfin seulement cinq mois plus/trop tard…

Salem est ainsi sorti en avril 2015 après avoir passé cinq mois au centre pénitencier de Rikers Island, ignorant complètement le faible montant qui aurait pu le faire sortir de prison…

Contactée la défense de Salem – au moment de son procès – a expliqué qu’une lettre lui avait bien été envoyée, mais qu’elle avait été retournée à son expéditeur par la poste.

En mai 2016, l’homme a été (de nouveau) arrêté et le montant de sa libération sous caution a été fixée à 30.000 dollars…

Photo d’illustration : AlexVan – Pixabay

# # # # # #

Articles similaires


Commentez cet article !

Ceci pourrait vous intéresser


Partager avec un ami