En état d’ébriété sans avoir bu la moindre goutte d’alcool

Infos

Publié le 21 septembre 2013 par Mathias


CARTHAGE – Un Américain de soixante-et-un ans s’est présenté aux urgences en état d’ébriété sans avoir bu une seule goutte d’alcool. Un phénomène rare mais existant…

Selon Big Browser, qui relate l’incroyable histoire racontée sur le site de la NPR, principale radio publique des États-Unis, l’homme, visiblement sous l’emprise de l’alcool, arrive titubant aux urgences, trébuche, se plaint de vertiges… L’équipe médicale, qui en a vu d’autres, le fait souffler dans un éthylotest. “Mais je sors de la messe, je n’ai rien bu”, soutient l’homme. Le verdict est sans appel : 0,37 % d’alcool dans le sang…

Et là, surprise, les infirmières s’aperçoivent qu’au fil des heures, le taux d’alcool ne cesse de grimper. Pourtant, le patient est bien dans une chambre isolée. Au bout de vingt-quatre heures, il atteint 0,12 g/l. Le phénomène a beau ne pas être nouveau, il en a étonné plus d’un. Ainsi donc peut-on être ivre sans avoir bu ! C’est le “syndrome d’autobrasserie”, nous apprend Big Browser. Entendez par là une infection causée par Saccharomyces cerevisiae, dite levure du boulanger ou levure de bière.

Au contact de l’amidon contenu dans le pain, le soda, ou dans les pâtes, la levure fermente les sucres en éthanol, et peut conduire jusqu’à un état d’ébriété. Un régime alimentaire fort en fibres et en levures pourrait être à l’origine de la résistance et de la survie de la bactérie dans l’organisme. Mais rassurez-vous, les cas restent extrêmement rares. Juste de quoi permettre au prochain dîner arrosé de sortir l’ excuse : “J’vous jure, c’est pas moi, c’est mon estomac !”

Source : Le Point

# # #

Articles insolites similaires


Commentez cet article !