Infos

Trahis par son odeur

PEKIN (Reuters) – La Chine a créé la première banque d’odeurs humaines censée aider les chiens de la police à confondre les criminels, rapporte l’agence Chine nouvelle.

A Nanjing, dans l’est du pays, 500 odeurs différentes, destinées à être comparées avec celles relevées sur des scènes de crime, sont ainsi conservées à -18°C.

“De cette manière, les échantillons gardent leur fraîcheur pendant au moins trois ans”, a expliqué à l’agence Song Zhenhua, le créateur de la banque.

L’agence n’a pas indiqué comment les effluves seront prélevés.

Dans d’autres pays, les enquêteurs prélèvent les odeurs sur des vêtements, les captent grâce à des feuilles de gaze et les conservent dans des boîtes en plastique hermétiques.

Source : Reuters

Articles insolites similaires