Six jeunes américains sur dix ne savent pas situer l’Irak sur une carte

Infos no image

Publié le 4 mai 2006 par Mathias


WASHINGTON (AP) – Les Etats-Unis ont beau occuper l’Irak depuis trois ans, six jeunes Américains sur dix ne savent toujours pas où est situé le pays, selon un sondage effectué pour le prestigieux magazine « National Geographic ».

Leur connaissance de la géographie américaine n’est pas meilleure: malgré l’importante couverture médiatique des dégâts provoqués par l’ouragan Katrina, près du tiers des jeunes âgés entre 18 et 24 ans n’ont pu situer la Louisiane sur une carte. Près de la moitié n’ont pu identifier le Mississippi, selon ce sondage de l’institut Roper.

« L’illettrisme géographique influence notre santé économique, nos relations avec les autres nations et notre environnement et nous isole du monde », s’est indigné le président du « National Geographic » John Fahey.

Pour pallier le problème, le magazine lance une campagne sur cinq ans, baptisée « My Wonderful World » et destinée à améliorer les connaissances géographiques des jeunes âgés de huit à 17 ans. Le magazine espère enrôler l’assistance des parents, des associations, éducateurs et entreprises dans ce combat.

La tâche s’annonce colossale, si l’on en croit cette enquête réalisée auprès de 510 jeunes Américains en décembre et janvier.

Moins de trois personnes sur dix estiment important de connaître la situation géographique des pays mentionnés aux informations télévisées. Et seuls 14% jugent important de parler une seconde langue.

Les deux tiers des sondés ignoraient que le séisme ayant tué plus de 70.000 personnes en octobre 2005 avait eu lieu au Pakistan.

Près d’une personne sur deux n’a pu situer l’Inde sur une carte, pays pourtant souvent cité aux Etats-Unis pour la délocalisation d’emplois bien rémunérés.

Même si le conflit israélo-palestinien défraie la chronique depuis avant même leur naissance, les trois quarts des sondés ne savent pas où est situé Israël. La même proportion s’est trompé en nommant l’anglais comme la langue la plus parlée au monde.

Six personnes sur dix ne savent pas que la frontière la plus militarisée au monde est celle séparant les deux Corée: 30% croyaient plutôt que c’était celle séparant les Etats-Unis du Mexique.

AP

# #

Articles similaires


Commentez cet article !


Partager avec un ami