Une marée noire évitée grâce à un barrage de castors

Infos no image

Publié le 5 mai 2011 par Mathias


EDMONTON – La rupture d’un oléoduc au Canada a provoqué le déversement de 28 000 barils de pétrole mais un barrage de castors a permis d’endiguer cette vaste fuite.

La rupture d’un oléoduc de la compagnie Plains Midstream Canada à proximité d’un village autochtone dans le nord de la province canadienne d’Alberta a provoqué le déversement de l’équivalent de près de 28 000 barils de pétrole. Mais l’échappée du combustible a été stoppée en plein course par…un barrage fabriqué par des castors !

Le pétrole s’est déversé sur une bande d’environ 700 mètres de long sur 30 mètres de large mais a été isolé à environ 300 mètres d’un cours d’eau. «Il est vrai qu’il y a un barrage de castors dans ce secteur et que ce dernier a contenu le déversement au début», a déclaré mercredi le ministre albertain de l’Environnement Rob Renner.

Ce rongeur, en particulier le castor canadien, est réputé pour fabriquer des digues et des huttes sur les cours d’eau et les rivières. Margaux Rat, chargée d’études à la Frapna (Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature) souligne ainsi que les castors «avaient dû faire un barrage au préalable pour maintenir une profondeur d’eau ou une certaine dynamique de l’hydrosystème qu’il occupe».

Aidé par les castors, le ministre de l’Environnement a ainsi pu déclarer : «La situation est sous contrôle». Pourtant, la fuite constatée est la plus importante depuis 36 ans dans cette province pétrolière de l’ouest canadien.

Au final, l’accident aura eu un «impact minimal sur la faune sauvage», a soutenu Rob Renner. La mort d’une dizaine de canards et de castors est toutefois à déplorer.

Source : Lefigaro

# # # #

Articles insolites similaires


Commentez cet article !


Partager avec un ami