Une lettre délivrée par la Poste avec 138 ans de retard

Infos

Publié le 12 juin 2015 par Mathias


TRÉLON – Une octogénaire française a reçu chez elle une lettre écrite en janvier 1877 et adressée à l’usine de textile de son arrière grand-père. La Poste a décidé d’ouvrir une enquête pour connaître les circonstances expliquant ce retard exceptionnel de 138 ans…

L’information a de quoi nous faire relativiser quant aux petits retards de courrier que nous pouvons rencontrer… Comme l’explique cet article paru ce vendredi sur le site de La Voix du Nord, Mme Thérèse Pailla vivant à Trélon (belle ironie compte tenu de l’histoire) dans le Nord a reçu une lettre qui était adressée à la filature de son arrière grand-père M. Amand Pailla, co-gérant de l’usine de filage textile industriel « Pailla et Van Rossem & Cie ».

Cette lettre se trouvant encore dans un bon état de conservation correspond en fait à un bon d’expédition manuscrit envoyé par « Laignes peignées & Filés Pecquériaux-Bailly », une autre usine de textile se trouvant à Sains-du-Nord, à la filature « Pailla et Van Rossem & Cie » de Trélon. Le bon d’expédition récapitule des commandes devant être expédiées « rapidement » à deux clients basés à Bohain, dans l’Aisne et à Remiremont dans les Vosges.

Elle avait été postée le 22 janvier 1877 de Sains-du-Nord, à quelques kilomètres de Trélon, et était bien arrivée au bureau de poste de Trélon le lendemain, seulement la suite relève du mystère.

La Poste a ouvert une enquête pour faire la lumière sur cette étrange réapparition du courrier à la fin du mois de mai dans son circuit de distribution…

Vous pourrez lire tout le contenu de la lettre en suivant ce lien. On ignore si les clients avaient pu être livrées à temps, il y a de cela 138 ans…

Photo : VDN Avesnes – Twitter

# # # #

Articles insolites similaires


Commentez cet article !


Partager avec un ami