Quand les vaches sont au chômage… elles vont à l’ANPE

Infos no image

Publié le 17 février 2006 par Mathias


SAINT-ETIENNE (AP) – Une soixantaine de producteurs de lait de la Confédération Paysanne ont symboliquement inscrit jeudi trois de leurs vaches comme « futures chômeuses » dans une agence ANPE de Saint-Etienne.

« Cette action s’inscrit dans le refus du plan social qu’on nous propose, qui prévoit la disparition de 35.000 producteurs de lait en France », a déclaré Philippe Marquet, responsable de la branche lait de ce syndicat agricole dans la Loire.

Tequilla, Savane et Orangina, trois Montbéliardes à robe brune et blanche, respectivement âgées de trois, quatre et sept ans, qui « produisent quotidiennement jusqu’à 40 litres de lait qualifié par jour », ont été inscrites comme futures demandeuses d’emploi dans une agence stéphanoise de l’ANPE par leur propriétaire, Gérard Odouard. Ce dernier est producteur de lait à Saint-Genest-Malifaux, dans le Massif du Pilat, « un secteur où il sera difficile de trouver une production de remplacement », a-t-il souligné.

Pour leur inscription, les trois vaches, parées d’un large collier en cuir auquel était suspendue une cloche, n’ont même pas eu à pénétrer dans les locaux de l’agence ANPE du quartier de Bellevue, à Saint-Etienne.

La directrice et une de ses collaboratrices sont allées à leur rencontre, devant le bâtiment, pour symboliquement remplir le formulaire idoine.

La délégation d’agriculteurs, dont certains venaient du Rhône, est ensuite repartie en cortège, en compagnie de trois futures « chômeuses », jusqu’à la Direction départementale de l’agriculture et de la forêt (DDAF) pour « expliquer pourquoi on refuse le plan social qu’on nous propose, sans solution de reclassement ».

Source : AP

# # #

Articles similaires


Commentez cet article !

  • Thomas

    mdr trop cons mais bon ils ont raison paske ça craint pour les agriculteurs


Partager avec un ami