Traffic de grenouilles à Roissy : 8 interpellations

Infos no image

Publié le 2 avril 2006 par Mathias


AEROPORT D’ORLY (AFP) – Sept Belges et un Français soupçonnés d’appartenir à un réseau de trafic de batraciens protégés entre l’Amérique du sud et l’Europe, ont été interpellés dimanche à l’aéroport d’Orly (Val-de-Marne) et placés en garde à vue.

Trente-deux spécimens adultes de dendrobates et un lot de têtards ont été saisis par les gendarmes. Les dendrobates sont des batraciens de petite taille convoités par les collectionneurs pour leurs couleurs très vives. Ils peuvent se vendre d’une trentaine à plusieurs milliers d’euros en fonction de leur rareté, selon le major Frédéric Thomas de l’Office central de lutte contre contre les atteintes à l’environnement et à la santé publique.

Les batraciens dendrobates sont protégés par la convention internationale de Washington (convention CITES). Un arrêté français de 1986 interdit en outre tout prélèvement de batraciens en Guyane. Les batraciens découverts dimanche matin, et confiés au Muséum d’histoire naturelle, appartiennent aux espèces les plus rares. “On n’en trouve que quelques centaines dans le monde”, a précisé le major Thomas.

Les huit hommes interpellés ont été placés en garde à vue à la Gendarmerie du transport aérien chargée de l’enquête de police judiciaire. Ils pourraient être poursuivis devant le parquet de Créteil (Val-de-Marne) pour “atteinte illicite à une espèce animale protégée non domestique”. Ils risquent également des poursuites en Belgique. Leur interpellation a été effectuée à la suite d’une alerte des autorités belges.

Source : AFP

# #

Articles insolites similaires


Commentez cet article !


Partager avec un ami