Un cheval de la Garde républicaine dans les rues de Paris

Infos no image

Publié le 19 février 2009 par Mathias


PARIS – Un cheval de la Garde républicaine, qui avait désarçonné sa cavalière, a parcouru mercredi au grand galop les quais de la Seine de la Concorde à la Bastille avant d’être maîtrisé par des policiers, a-t-on appris jeudi de source policière, confirmant une information du Parisien.

Garibaldi, un alezan brûlé, âgé de 15 ans et donc expérimenté, a sans doute pris peur, mercredi peu avant midi à proximité de l’Elysée (VIIIe), et s’est cabré. Il est tombé avec sa cavalière, qui n’a pas été blessée, puis il a pris seul, au grand galop, la direction de son écurie, boulevard Henri IV vers la place de la Bastille.

A la grande surprise des automobilistes et des piétons, Garibaldi a parcouru les quais de la Seine avant de prendre la rue de Rivoli à contre-sens à la hauteur de l’Hôtel de Ville et d’être finalement stoppé dix minutes plus tard par des policiers à l’angle des rues Saint-Antoine et Saint-Paul (IVe).

Selon la Garde républicaine, Garibaldi s’est fait quelques égratignures dans l’équipée.

Le 2 avril 2005, Belino II, un autre cheval de la Garde républicaine, avait désarçonné sa cavalière lors d’une exercice dans le Bois de Boulogne puis parcouru les rues de l’ouest et du sud de la capitale. Il avait été finalement intercepté après une course de près d’une heure.

Dernière unité montée de l’armée française, le régiment de cavalerie de la Garde républicaine assure des missions de sécurité et d’honneur au profit des plus hautes autorités de l’Etat et escorte le président de la République et les chefs d’Etat étrangers en visite officielle. Il compte quelque 550 chevaux.

Source : AFP

# #

Articles insolites similaires


Commentez cet article !


Partager avec un ami