Aidé de son père contrôleur aérien, un enfant aiguille des avions dans le ciel

Infos no image

Publié le 4 mars 2010 par Mathias


NEW YORK – Un contrôleur aérien de l’aéroport international John Fitzgerald Kennedy de New York a été suspendu mercredi, pour avoir laissé son jeune fils, présent avec lui dans la tour de contrôle, jouer les aiguilleurs du ciel.

L’enfant a communiqué par radio des instructions à plusieurs pilotes, selon un enregistrement des conversations diffusé sur Internet, et repris mercredi par une chaîne de télévision de Boston. Les faits remontent au 16 février.

Après enquête, l’administration fédérale de l’aviation civile (FAA) a annoncé mercredi la suspension du contrôleur et d’un superviseur, dont les identités n’ont pas été divulguées.

Au cours de l’enregistrement d’une durée d’un peu plus d’une minute, on peut entendre l’enfant dire: « Jetblue 171, autorisé décollage ». Le père du garçon donne ensuite des instructions plus détaillées à l’équipage de l’avion, à destination de Sacramento, en Californie. Puis il donne aux pilotes une explication pour cette voix d’enfant au micro: « voila ce qui passe, les gars, quand les enfants ne sont pas à l’école ».

On entend ensuite le petit garçon demander aux pilotes du même avion de contacter la fréquence radio réservée aux départs. Le pilote du Jetblue 171 répond: « Contacte départ Jetblue 171, super boulot! ».

L’apprenti aiguilleur du ciel, selon les enregistrements, a eu cinq transmissions radio avec des équipages d’avion sur le départ. Certains pilotes rient. « J’aimerais bien amener mon gamin au boulot », dit l’un d’entre eux. L’enfant, lors de son dernier appel, salue un équipage d’un « Adios amigo ».

Le syndicat national du contrôle aérien a condamné le comportement du contrôleur suspendu, « non représentatif des standards élevés » de la profession.

Source : AP

# # # # # #

Articles insolites similaires


Commentez cet article !

  • thomas

    Arrêtons la paranoia, même si les faits peuvent poser question, il n’y avait aucun danger.
    L’enfant n’était pas seul, son père était à côté, et il me parait évident que ce n’est pas le gosse qui choisissait quels avions faire décoller …

  • treuj

    oui, on voit tjs le pire. Ca a fait rire tout le monde et ça été sans danger en plus …


Partager avec un ami