Un cadavre momifié découvert dans un hôpital

Infos no image

Publié le 21 décembre 2010 par Mathias


PURPAN – Le corps d’un homme d’une soixantaine d’années a été découvert, dimanche, quasiment momifié, dans les sous-sols de l’hôpital Purpan à Toulouse. Il serait mort il y a près de deux ans. La police a ouvert une enquête.

C’est vers 14 h 30, dimanche, que Damien Mazana, 23 ans, employé technique de l’hôpital de Purpan a fait cette macabre découverte en compagnie d’un de ses collègues. « Nous intervenions pour réparer une fuite d’eau dans le vide sanitaire, sous la cafétéria, lorsque mon collègue m’a lancé stupéfait : regarde, on dirait qu’il y a une forme humaine allongée là-bas. Je me suis approché et j’ai vu le corps qui était face contre terre ».

Quelque peu choqué, Damien est immédiatement ressorti du vide sanitaire pour prévenir les vigiles du centre hospitalier. « C’était vraiment impressionnant, poursuit le jeune technicien. On voyait son crâne, une de ses mains et de ses chevilles. La peau était marron jaune ».

La police et un légiste ont été alertés et se sont aussi rendus sur place. Les premières constatations conduisent à penser que cet homme, vraisemblablement un SDF qui avait élu domicile dans cet endroit, serait décédé de mort naturelle il y a près de deux ans. L’autopsie devrait cependant permettre d’en savoir davantage sur les causes du décès. Quant à l’identité du défunt, la police n’a pas tardé à l’établir.

Il s’agirait d’un Toulousain dénommé Lalanne. Les objets retrouvés sous et autour de la dépouille attestent que cet homme vivait là depuis plusieurs semaines. « Il était allongé sur un lit fait de draps et de couvertures, rapporte Damien. Il y avait aussi pas mal de bouteilles et de mégots de cigarettes ». Il semble que la température peu élevée et la bonne ventilation du vide sanitaire, qui court sous tout le bâtiment et ne dépasse pas les 60 cm de hauteur, aient contribué à une bonne conservation du corps.

Là encore, l’examen médico-légal devrait permettre de percer ce mystère, de mieux comprendre pourquoi la dépouille ne s’est pas totalement dégradée. Cette macabre découverte ne manque pas d’indigner et parfois même d’inquiéter le personnel de l’hôpital. « Savoir que des gens vivent et meurent là, sous nos pieds, dans le dénuement le plus total, ça perturbe malgré tout ».

Source : Ladépêche.fr

# # #

Articles insolites similaires


Commentez cet article !


Partager avec un ami