Les électeurs ont le choix entre Hitler et Frankenstein

Infos no image

Publié le 25 février 2008 par Mathias


MEGHALAYA – Le choix peut paraître cornélien, voire impossible, mais c’est bien entre Hitler, de son vrai nom Adolf Lu Hitler-Marak et Frankenstein Momin que les électeurs du petit Etat du Meghalaya, dans le nord-est de l’Inde, vont devoir se prononcer lors des élections du 3 mars.

“Mes parents ne savaient pas qui était Hitler, ils aimaient peut-être ce nom, mais moi, je ne suis pas un dictateur”, assure le moustachu et chauve M. Hitler-Marak, qui n’est pas un débutant en politique.

Malgré un patronyme pour le moins encombrant, il a en effet déjà été élu par le passé et a même occupé les fonctions de ministre des Forêts du Meghalaya, l’un des plus petits Etats indiens, dont le nom signifie dans la langue khasi “la maison des nuages”.

Ses 2,3 millions d’habitants, en majorité chrétiens, parlent très peu l’anglais et baptisent parfois leurs enfants de noms dont ils ne connaissent pas souvent l’origine, ou l’histoire.

Ainsi trouve-t-on parmi les 331 candidats en lice pour les 60 sièges à l’assemblée de Shillong lors des élections régionales, outre MM. Hitler et Frankenstein, un certain Zenith Sangma, ou encore Moonlight Pariat, Hilarious Pochen et Billykid Sangma.

“La plupart du temps les gens ne savent pas à quoi un nom réfère. Ils sont juste attirés par sa notoriété”, explique David Reid Syiemlieh, professeur d’histoire à l’université North Eastern Hill de Shillong.

Les électeurs quant à eux ne semblent pas s’émouvoir de confier leur sort à des candidats portant un nom parfois de sinistre mémoire, parfois fantaisiste. “Cela ne leur pose pas de problème”, explique Geoffrey Kharkongor, un journaliste local. “Les parents peuvent donner à leurs enfants de drôles de prénoms, mais tant que les élus font leur travail, ils n’ont aucun problème”, ajoute-t-il.

Frankenstein Momin, instituteur de son état, espère bien quant à lui ne pas faire fuir l’électorat, alors qu’il se présente face à Hilarious Pochen. Baptisé du nom du héros du roman de Mary Shelley, il a déjà été en charge du portefeuille de ministre provincial de l’Education.

Source : AFP

Articles insolites similaires


Commentez cet article !


Partager avec un ami