Un couple recourt à un avocat pour expulser leur fils de 41 ans

Infos no image

Publié le 21 septembre 2011 par Mathias


VENISE – Après d’innombrables tentatives pour convaincre leur fils de 41 ans de quitter le domicile familial, un couple de Vénitiens a décidé en désespoir de cause de recourir à un avocat pour l’expulser du domicile familial, ont indiqué mardi les médias italiens.

Les deux parents, dont l’identité n’a pas été révélée, se sont dits épuisés et las de subir les vexations quotidiennes de leur rejeton, trop attaché aux repas confectionnés par sa “mamma” et à son linge soigneusement repassé pour se résoudre à quitter la petite chambre de son enfance.

“On n’en peut plus. Ma femme est victime de stress et a dû être hospitalisée”, a déclaré le père qui a eu recours au département juridique d’une association de consommateurs, l’ADICO, pour l’aider dans sa démarche.

Mon fils “a un bon travail mais il reste quand même à la maison. Il exige des habits lavés et repassés ainsi que des repas tout prêts. Il n’a vraiment pas l’intention de s’en aller”, a-t-il déploré.

Du coup c’est l’avocat de l’ADICO, Andrea Campi, qui a dû intervenir: “Nous avons demandé par lettre recommandée à ce qu’il quitte la maison d’ici dix jours. S’il ne s’exécute pas, nous irons devant le juge”, a-t-il affirmé. Dans ce cas, l’avocat demandera au tribunal de Venise un ordre de protection au bénéfice des parents.

Selon ces derniers, leur fils a pourtant un travail stable et bien payé dans une collectivité locale de Venise. Outre à ses éternelles requêtes concernant la blanchisserie et la nourriture, il se montrerait parfois violent et agressif.

Selon l’ADICO, “des centaines de familles (italiennes) sont engluées dans des rapports malsains avec leurs enfants qui, bien qu’ils aient la possibilité de quitter (le domicile familial), ne le font pas et souvent sont de plus en plus exigeants avec leurs parents”.

Les parents éplorés se sont décidés à recourir à l’ADICO il y a environ deux semaines après avoir entendu parler d’un cas similaire résolu par l’association: dans cette affaire, le fils récalcitrant s’était finalement décidé à abandonner le cocon familial mais ses parents avaient tout de même préféré changer… les serrures de leur domicile.

Source : AFP

# # #

Articles insolites similaires


Commentez cet article !


Partager avec un ami