Un an de prison ferme pour avoir croqué un doigt

Infos no image

Publié le 28 février 2012 par Mathias


BRIVE – Le tribunal correctionnel de Brive-la-Gaillarde a condamné hier, en comparution immédiate, un Usselois de 38 ans qui comparaissait pour violence ayant entraîné une mutilation. Dimanche, il avait sectionné le doigt d’un homme avec les dents lors d’une bagarre à la sortie d’une soirée dansante en Corrèze.

” Qui peut imaginer, en se rendant à une soirée dansante, en revenir avec le doigt sectionné ? “, s’interroge le procureur. C’est pourtant ce dont a été victime un homme de 43 ans, dimanche matin.

4 h 10, la soirée dansante organisée dans la salle polyvalente d’Ussel se termine et les derniers fêtards sont invités à quitter les lieux. Alors qu’il râle parce qu’on refuse de lui servir un dernier verre, un mécanicien de 43 ans voit un homme passablement alcoolisé fondre sur lui. Une bagarre éclate, les videurs interviennent pour séparer les deux belligérants et, pendant que le quadragénaire est entravé, son agresseur lui coupe le doigt avec les dents. Résultat : trente jours d’ITT et une incapacité physique permanente.

” J’ai vu la main arriver sur mon visage et j’ai croqué. Ca a dû tomber sur la phalange “, tente de se justifier le prévenu, José Claudio Dos Santos. ” J’ai mordu par réflexe et j’ai recraché “. Mais pourquoi le doigt ? Pourquoi s’en prendre à la victime, alors qu’aucun différent ne les avait opposés au cours de la soirée ?

” Il s’agit de violence tout à fait gratuite, assène Me Roche, représentant de la partie civile. Lors de son audition il a déclaré ne pas savoir à qui la main appartenait “. ” Combien de verres aviez-vous bu ? “, demande le président. ” Je ne sais pas. Je n’avais rien mangé de la journée donc ça a dû jouer “, avance maladroitement le croqueur de doigt.

” Les faits sont simples. D’une simplicité inversement proportionnelle à la violence qui a eu lieu “, déclare le procureur qui souligne que le prévenu a déjà été condamné pour violence en 2007. Le prévenu a été condamné à trois ans de prison dont deux ans avec sursis assortis d’un mandat de dépôt. Il est en outre condamné à verser à sa victime 4.000 euros de provision sur indemnisation.

Source : La Montagne.fr

# # # # # #

Articles insolites similaires


Commentez cet article !

  • Benoit

    Il a peut être regarder trop de documentaires animaliers. Il est peut être fan d’un certain boxeur aussi…


Partager avec un ami