Trouver l’inspiration pour écrire dans une cage au zoo

Infos no image

Publié le 20 avril 2006 par Mathias


AMIENS – Un auteur dramatique s’est enfermé chaque jour depuis le 13 avril dans une cage du zoo d’Amiens pour trouver l’inspiration nécessaire à la rédaction d’une pièce de théâtre sur les pandas.

Dans son enclos grillagé, Norbert Aboudarham, 57 ans, écrit de 9H00 à 19H00 les pages de sa pièce « Les pouces du panda », troisième volet d’une série animalière débutée en 2002.

Sa cage, coincée entre celles des ratons laveurs, pandas et autres loups, comprend « une botte de paille et un rondin qui sert de chaise, et c’est tout », dit-il.

L’artiste dispose d’un ordinateur portable relié à internet et d’un téléphone mobile. Pourtant, face au public, il reste muet et communique uniquement par de petits messages écrits transmis à travers les barreaux.

Pour écrire « sur l’univers, il faut se mettre dans une cage plus petite que l’univers », explique-t-il. Selon lui « cette expérience sublime un peu tous les caractères. Les visiteurs qui sont agressifs par exemple deviennent un peu plus irascibles ».

« Je suis épuisé car je suis très sollicité. C’est beaucoup plus fatigant que je ne le pensais », avoue l’auteur, qui termine jeudi sa performance.

La responsable du zoo, Christine Morrier, ancienne directrice d’un centre culturel, voit dans cette expérience le moyen de « questionner l’homme sur son appartenance à la nature ».

« Pour les animaux cela ne change absolument rien. Ils sont d’ailleurs habitués aux soigneurs », dit-elle en ajoutant que son pensionnaire particulier avait attiré de nombreux visiteurs.

Source : AFP

# # #

Articles similaires


Commentez cet article !

  • Vince_31

    LOOOOL C koi ce mec il est ouf ! franchement respect paske ça doit être super dur ce qu’il fait


Partager avec un ami